fr

fr

Actualités

CADEPH appelle à une attention particulière aux personnes handicapées.

Le Cercle d’Action pour le Développement des Personnes Handicapés (CADEPH) a dénombré les personnes en situation de handicap dans la préfecture d’Agoè-Nyivé. Au cours d’une campagne du 29 octobre au 22 novembre 2018, le Cercle a recensé 1 246 personnes handicapées dans la localité. Certes, ce chiffre n’est pas exhaustif mais démontre qu’une attention particulière doit être accordée aux personnes handicapées pour la mise en œuvre du Plan national de développement, selon Gratien Akakpo-Numado.

Le recensement a été fait dans 111 villages/ quartiers dans les 6 cantons de la préfecture d’Agoè-Nyivé. Parmi les 1246 personnes dénombrées, 241 présentent des handicaps multiples. Ce qui porte le nombre total de situation de handicap à 1487.

Il ressort que sur le plan socio-démographique, 45,12% sont des femmes handicapées contre 54,88% d’hommes handicapés.

Au cours de l’opération, 1711 besoins ont été exprimés. Par rapport aux besoins liés au handicap, 175 personnes sollicitent une prise en charge pour subir une opération chirurgicale, 99 personnes handicapées visuelles demandent une canne blanche, 133 souhaitent avoir un tricycle ou un fauteuil roulant, 73 personnes demandent une prise en charge pour faire un appareil orthopédique et 445 personnes expriment des besoins multiples liés au handicap.

Akakpo-Numado reconnait que ces chiffres ne sont pas exhaustifs mais significatifs. Car c’est une première fois au Togo qu’un recensement systématique des personnes handicapées dans une préfecture a été fait.

Ainsi, suivant le Plan National de Développement(PND), adopté par le gouvernement le 3 août 2018, en Conseil des ministres, pour une période de 2018-2022 ; Le président du CADEPH invite les pouvoirs publics à promouvoir davantage l’éducation des personnes handicapées.

« Les personnes handicapées ont leur dignité. Il est absurde de les réduire à la mendicité. Elles ne doivent non plus acceptées cela. Et pour un développement inclusif une attention particulière leur doit être accordée » a-t-il ajouté.

Les résultats de ce recensement sont compilés dans un document de 58 pages. Il a été présenté mardi au préfet, Hodabalo Awate, marquant ainsi la célébration de la 2è édition de la Journée Internationale des Personnes Handicapées par le CADEPH.

Le document recommande entre autres la nécessité d’intégrer dans toute politique de développement local la question du handicap, et de faire de la question de l’accessibilité, un axe prioritaire pour la construction et le choix de sites publics.

Notons qu’à l’occasion, des fauteuils roulants, tricycles et béquilles ont été remis au personnes handicapées.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité