fr

fr

Actualités

Bénin / Poésie : L’aveugle qui voulait voir la Tour Eiffel

C'est la plume d'un jeune poète béninois, un jeune montant dans le monde de la poésie. Lisez plutôt entre les lignes de Bravo de son nom d'artiste et MABOUDOU Abdou Rahim à l'état civil.

C’est alors qu’il leva les yeux vers les cieux
pour admirer l’objet pour lequel il a quitté
Son pays, sa famille, sa vie. Dû contentieux
Dont il a toujours voulu s’acquitter...

Il regardait comme si vraiment il voyait
Cette tour. Sans doute qu’il se faisait,
À sa façon, une image. Dire qu’il ne croyait
Pas qu’un jour son rêve se réaliserait.

Il entendait les bruits des véhicules,
Les rires et cris des gens autour de lui...
Il entendait et se dessinait une pellicule
Du géant monument se tenant devant lui.

Le vieil homme coula une larme, une de joie,
Une de satisfécit, puis ricanant, s’exclama :
" C’est donc tout toi ça Eiffel !? Quelle tour et
Quel sacré tour ! Quel tour va-t-on encore me jouer !?

Que n’ont-ils pas vanté comme mérites
À ton sujet ! M’ont fait renier mes rites,
Tata somba et pas (héritage ancestral) " :
Ronchonnait-il au chef-d’œuvre astral.

Il lâcha un soupir et de sa canne, reprit le chemin
De sa vie jadis laissée de côté pour ce vieux rêve :
Voir à tout prix la tour Eiffel. Et aussi brève
Fut l’admiration, il jura voir clair désormais

Dans la vie, jura ne plus perdre de vue l’essentiel,
Voir bien loin, voir de quel côté vient le vent. Le ciel
Venait de lui tomber sur la tête... Que ne ferait-on
Pas pour voir se réalisés ses rêves et passions ?

Le vieil homme lança à Eiffel un dernier coup d’œil
Et médita : " Même le fer se rouille : Rien, aussi vieux
Soit-il, ne résiste longtemps au temps !" Sans pareil,
La vie, pleine de sagesses, venait de lui ouvrir les yeux !

---Bravo---
18/05/2020, 11h02min à 12h35min

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité