fr

fr

Activités

Bénin/ Cadre de concertation avec les acteurs de la protection sociale des personnes handicapées.

La Direction Départementale des Affaires Sociales et de la Microfinance du Littoral passe à la vitesse de croisière et invite les acteurs de la de la protection sociale des personnes en situation de Handicap autour d'une table ce jeudi 03 Avril 2019 à Cotonou


C’est la salle de conférence du Centre de Promotion Sociale d’akpakpa centre qui a servi de cadre pour la tenue effective de ce cadre de concertation pour recenser et évaluer les difficultés aux quelles sont confrontées les Organisations des personnes handicapées, les ONG et autres acteurs de la protection sociale des personnes handicapées.

À l’ouverture de la séance, c’est à la Directrice départementale des Affaires Sociales et de la Microfinance qu’il a été donné l’intime honneur de prendre la parole alors qu’il était neuf heures cinq minutes. Au début, elle a d’abord salué l’ensemble des participants et les a remercié pour avoir répondu promptement à son invitation au tour de la table pour chercher des solutions aux problèmes qui minent le domaine du handicap dont elle représente la première autorité dans le département du littoral. Elle a ensuite fait le point des activités de sa direction au cours l’année 2019 qui se résume aux soutiens financiers et matériels apportés aux CPS et aux RBC pour renforcer leur intervention sociale, avant de définir ensemble avec les parties prenantes, les bases sur les quelles la concertation doit se dérouler au cours de la journée. Ainsi, chaque partenaire était appelé à présenter en premier lieu le programme de ses activités au cours des quelques mois restants de l’année 2019 et celui de l’année 2020. En deuxième lieu, faire la genèse des activités réalisées et des résultats obtenus. En fin, décliner les difficultés aux quelles ils sont confrontés dans l’accomplissement de leur mission. C’est la fin de cette prise de parole de la Directrice qui nous a conduit à une pause café à dix heures afin de reprendre les forces pour continuer la séance à partir de onze heures trente minutes.

Du retour dans la salle, la parole fut donnée aux participants pour se prononcer sur les enjeux et les défis auxquels ils font face. Ainsi tour à tour, chaque représentant d’organisation a pri la parole pour d’abord présenter son organisation, son domaine d’intervention, les activités réalisées, les résultats obtenus et surtout les problèmes qu’ils rencontrent quotidiennement. Entre autres organisations présentes à cette séance, nous pouvons citer : Handicap International, Umadev ONG, Bartimé ONG, Association des personnes handicapées sourdes, Association des traducteurs en langue des signes, Réseau des Associations des Personnes Handicapées de l’Atlantique et du Littoral (RAPHAL), Association Miwadagbé. Les représentants des CPS et des RBC. Toutes les discussions ont tournées essentiellement autour de la limite des moyens financiers pour mener à bien les initiatives en faveur des personnes handicapées. L’autre problème signalé par toutes les organisations en général et en particulier Handicap International est le manque de statistiques fiables sur les personnes handicapées qui rend difficile les planifications.

L’ONG Bartimé a profité de l’occasion pour présenter à l’assistance des sacs en fil plastique fabriqués par des non voyants que vous pouvez voir en images ci-après.

L’Association Miwadagbé a jugé utile de partager avec l’assemblée l’adresse du site suivant : www.enesi.eu appartenant à l’union européenne et soutien des initiatives sur le plan social.

Et c’est un travail de groupe dont les résultats seront présentés en images qui a mis fin aux travaux à quinze heures dix-huit minutes.

À la fin, nous n’avons pas manquer d’arracher quelques mots de la bouche de la Directrice départementale qui a dirigé ce cadre de concertation.

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité