fr

fr

Actualités

Avancées réalisées dans le domaine de l’éducation des Personnes Handicapées au Niger : ODD 4

ODD 4 : Assurer à tous une éducation équitable, inclusive et de qualité et des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. Cet objectif ambitionne une éducation digne de ce nom à toutes les filles et à tous les garçons de tous les pays, sans discrimination aucune. 

Au Niger, le train de l’agenda 2030 a déjà démarré avec l’application de plusieurs approches éducatives. D’abord, l’approche spécialisée : Ce type d’éducation désigne le système éducatif par lequel les enfants handicapés sont scolarisés dans un environnement d’apprentissage séparé, tel qu’un centre ou un établissement spécialisé. Le caractère spécialisé découle également de la spécificité des méthodes pédagogiques, des outils d’apprentissages et de la qualification du personnel d’encadrement adapté à chaque type de handicap.
Vient ensuite l’approche intégratrice : Il s’agit là d’un type d’éducation où les enfants handicapés sont scolarisés dans des écoles ordinaires. L’enfant est accepté au sein de l’école mais il reçoit un enseignement spécialisé dans une classe séparée. Ici, ce n’est pas le système qui s’adapte pour prendre en compte les besoins de l’enfant, mais plutôt l’enfant qui doit s’adapter au système scolaire en place.
En fin, l’approche inclusive : L’éducation inclusive désigne un système éducatif qui tient compte des besoins particuliers en matière d’enseignement et d’apprentissage de tous les enfants et jeunes gens en situation de marginalisation. En d’autres termes, l’éducation inclusive consiste à scolariser les enfants handicapés, les enfants en difficulté d’apprentissage ou de comportement, ensemble avec leurs pairs dans la même enceinte et dans la même classe. Ici c’est à l’environnement de s’adapter aux besoins spécifiques de chaque enfant.
On dénombre actuellement, au Niger, 61 écoles qui accueillent des enfants handicapés dont 27 écoles intégrées, 4 spécialisées et 30 inclusives. Par ailleurs, il existe 3 centres privés d’éveil et de réinsertion des enfants handicapés intellectuels.
Sur la période 2016-2017, la proportion des dépenses spécifiques au handicap dans le budget de l’enseignement primaire s’établi autour 23%. Il faut souligner que ces montants alloués au handicap ont servi exclusivement à l’achat du matériel spécialisé.
En somme, pour tous les ordres d’enseignement, on constate une amélioration de l’accès à l’éducation pour la population générale. Cependant, le taux d’accès à l’éducation des personnes handicapées reste très faible à tous les niveaux.

Bissoundi Zeinabou pour la FNPH
(Source : Rapport alternatif sur la mise en œuvre l’agenda 2030 AU NIGER).

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité