fr

fr

Actualités

Appel à candidatures–Consultance à distance

Elaboration d’un projet de plaidoyer sur l’éducation inclusive et appui à la planification de la gestion du projet

PREAMBULE

La Fédération Ouest Africaine des Associations de Personnes Handicapées (FOAPH) a pour but de contribuer à la promotion et à la protection des personnes handicapées en Afrique de l’Ouest, conformément à la Convention sur les Droits des Personnes Handicapées (CDPH) et à travers les objectifs suivants :
o Vulgariser la CDPH à travers tous les canaux possibles de communication ;
o Mener un plaidoyer efficace pour sa mise en œuvre ;
o Favoriser la pleine participation des personnes handicapées au développement social, économique et culturel de leurs communautés.
o Promouvoir, dans chaque pays de la région, une unité d’actions en faveur des personnes handicapées ;
o Contribuer, aux côtés des pouvoirs publics des différents pays, à l’inclusion des préoccupations des personnes handicapées dans le cadre des politiques, stratégies, plans et programmes nationaux d’actions ;
o Coordonner au niveau sous-régional, des actions visant à faire participer les personnes handicapées au développement de la Communauté Ouest-Africaine ;
o Renforcer les capacités institutionnelles, organisationnelles et opérationnelles des fédérations nationales membres de la FOAPH ;
o Contribuer à l’éducation du public pour une perception plus positive du handicap et des Personnes Handicapées ;
o Mener une politique d’influence et de plaidoyer auprès des Gouvernements des pays membres de la sous-région pour la prise en compte effective, de façon globale et multisectorielle, des besoins des Personnes Handicapées dans les politiques, stratégies, plans et programmes nationaux de développement.
Le siège de la FOAPH se trouve à Niamey (Niger). La FOAPH se compose de fédérations membres dans tous les Pays d’ Afrique de l’Ouest.
OBJET DU MARCHE
Présentation de la mission
Intitulé de la consultance : Elaboration d’un projet de plaidoyer sur l’éducation inclusive et appui à la planification de la gestion du projet
Objectif de la mission : Elaborer la proposition de projet et définir la structure et le fonctionnement pour la gestion du projet
Période de la mission :15 aout- 30 septembre 2020
Durée de la mission : 9 jours
Localisation de la mission : A distance
Financeur de la mission : Partenariat Mondial pour l’Education (fonds ‘Education Out Loud’, géré par Oxfam Ibis)
Budget : 350 USD/jour, TTC
Contexte général
Au niveau international, la nécessité de l’éducation inclusive est affirmée de manière forte : d’ici 2030, le monde vise, entre autres objectifs, à « assurer une éducation inclusive et équitable de qualité et promouvoir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous » (Objectif de Développement Durable (ODD 4). Les ODD ont un message clair : ne laisser personne pour compte et mobiliser les ressources financières, techniques et humaines nécessaires pour ce faire.
L’Agenda 2063 aspire à une Afrique dont le développement est axé sur les citoyens, s’appuyant sur le potentiel de ses populations, en particulier de ses femmes et de ses jeunes, et prenant soin des enfants. La Stratégie Continentale de l’Education pour l’Afrique 2016-2025 (avec sa Stratégie d’égalité des genres) contextualise l’Objectif de Développement Durable 4.5, qui fixe des ultérieurs engagements en matière d’éducation inclusive.
L’égalité du droit à l’éducation pour les enfants handicapés est clairement prescrite par la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) en 2007. L’Article 24 de la CDPH affirme le droit à l’éducation sur la base de l’égalité des chances pour chaque enfant et met l’accent sur le fait que cela doit être prévu au sein des systèmes inclusifs à tous les niveaux. L’article 10 de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes affirme l’égalité des droits des femmes en matière d’éducation.
En Afrique de l’Ouest et du Centre, 32 millions d’enfants handicapé(e)s n’ont pas accès à l’éducation. Le taux d’alphabétisation des adultes handicapés est de 3%, et celui des femmes en situation de handicap est encore plus bas, soit 1%. En effet, la double discrimination basée sur le genre et le handicap limite grandement le droit à l’éducation. L’exclusion à grande échelle, le manque de données désagrégées fiables et d’attention portée à l’éducation des garçons et des filles handicapés ont pour origine des contraintes sociales, institutionnelles, économiques et politiques.
Malgré des améliorations significatives au cours de la dernière décennie en ce qui concerne l’accès à l’éducation, les inégalités restent particulièrement marquées en Afrique de l’Ouest et les enfants handicapés, notamment les filles, sont généralement les plus marginalisés et les premiers à être exclus des opportunités éducatives. Les barrières qui freinent l’accès et le maintien dans l’éducation des enfants handicapés sont de plusieurs ordres, il y a notamment : i) la pauvreté, ii) le manque d’infrastructures accessibles, iii) le manque de volonté politique, de connaissances techniques et de capacité à mettre en œuvre le droit à l’éducation inclusive, iv) le manque de préparation des enseignants v) la rigidité des programmes scolaires, vi) la stigmatisation sociale, vii) le manque de connaissance des parents sur les capacités/le potentiel de leurs enfants.
Nonobstant l’engagement de certains Etats à renforcer l’inclusion de leurs systèmes éducatifs, ces mesures risquent de ne pas se traduire par des actions concrètes. Un plus fort engagement des acteurs de la coopération internationale est nécessaire pour appuyer ces efforts. De plus, les politiques publiques et les programmes prennent peu en compte la question de l’intersectionnalité du genre et du handicap.

Projet dans lequel s’inscrit la mission
En Janvier 2020, la Fédération Ouest Africaine des Associations de Personnes Handicapées/FOAPH et ses partenaires (Handicap International/HI, Forum des Educatrices Africaines/FAWE, Africa Network Campaign on Education For All/ ANCEFA) ont soumis une note conceptuelle dans le cadre de l’appel à proposition « Education Out Loud » lancé par le Partenariat Mondial pour l’Education.
La note conceptuelle pour le projet ‘Intersectionnalité à voix haute : influencer et participer à l’éducation inclusive’ a été retenue pour passer à la phase suivante,phase ‘année zéro’, qui prévoit le renforcement de capacités de l’alliance des partenaires et l’élaboration de la proposition complète de projet.
Le projet ‘Intersectionnalité à voix haute : influencer et participer à l’éducation inclusive’, comme indiqué dans la note conceptuelle, vise à ce que les politiques et les investissements sur l’éducation – à tous les niveaux- portent une attention majeure et adéquate sur l’inclusion du handicap et de l’égalité de genres. Les objectifs spécifiques, comme indiqué dans la note conceptuelle, sont :
1. Renforcer la voix et les capacités des acteurs de la société civile pour mener un plaidoyer efficace et qui met l’accent sur l’intersectionnalité genre et handicap
2. Assurer que des mesures inclusives soient prévues et mises en œuvre dans les plans et stratégies nationaux et locaux sur l’éducation, en cohérence avec les cadres continentaux et internationaux
3. Suivre et stimuler la mise en œuvre des engagements par les acteurs de la coopération internationale à investir sur l’éducation inclusive
Les Pays ciblés par ce projet sont le Togo, le Mali et le Sénégal. Les activités de plaidoyer se dérouleront tant au niveau national (dans les trois Pays), qu’au niveau régional et international. Les Pays ciblés ont déjà pris des mesures (avancées au Togo, en phase d’élaboration au Mali et au Sénégal) pour faire progresser l’inclusion éducative des enfants handicapé(e)s. Néanmoins, il persiste un significatif manque des données, de moyens, et de prise en compte de l’interaction des multiples facteurs d’exclusion.
L’approche stratégique de ce projet repose sur la complémentarité des partenaires de l’Alliance, ce qui permettra de renforcer le plaidoyer à plusieurs niveaux et en soulignant la dimension de l’intersectionnalité. Le plaidoyer sera fondé sur des données probantes et porté par des acteurs de la société civile (ambassadeurs/ambassadrices), grâce à un renforcement de leurs capacités, pour un changement tant au niveau national qu’international.

Présentation de la mission
Pourquoi cette mission ?
La note conceptuelle pour le projet ‘Intersectionnalité à voix haute : influencer et participer à l’éducation inclusive’ a été sélectionnée par le Partenariat Mondial pour l’Education (PME) pour passer à la phase ‘année zéro’, qui demande aux partenaires de l’Alliance (la FOAPH, HI, FAWE et ANCEFA) de rédiger la proposition de projet complète et de travailler au renforcement des capacités sur certains aspects clés qui ont été identifiés.
Grace aux ressources attribuées par le PME aux organisations dont les notes conceptuelles ont été approuvées, les partenaires de l’Alliance ont choisis de s’appuyer à l’expertise d’un/e consultant/e principale/e et d’un/e assistant/e consultant/e, qui d’occuperont d’élaborer la proposition de projet complète et de définir la structure et les modalités de fonctionnement de l’Alliance, afin d’assurer une gestion efficace et participative du projet.
Le présent appel se réfère à la sélection d’un/une consultant/e principal/e . Un appel séparé a été également lancé pour sélectionner un/e assistant/e consultant/e La/le consultant principal/e travaillera à distance. La/l’assistant/e consultant/e sera basé/e à Niamey pour travailler en étroite collaboration avec l’équipe de la FOAPH sur place.
La note conceptuelle et le budget initialement développés offrent une base solide pour travailler à la rédaction de la proposition de projet finale. Les échanges avec les partenaires de l’Alliance, la compréhension approfondie des enjeux et des atouts, ainsi que le développement d’une vision stratégique pour le plaidoyer mené par le projet seront des étapes essentielles pour mener cette mission.
Objectifs de la mission
• Objectif général : Elaborer la proposition de projet et définir la structure et le fonctionnement pour la gestion du projet
• Objectifs spécifiques :
1. Conduire un atelier d’écriture du projet (en ligne) avec les partenaires de l’Alliance, pour comprendre le contexte, la vision initiale inscrite dans la note conceptuelle, les ambitions des partenaires, les enjeux et les points de force.
2. Rédiger la proposition complète de projet, narrative et financière, sur la base de la note conceptuelle, en suivant les modèles demandés par le Partenariat Mondial pour l’Education et en intégrant les points de vue des partenaires de l’Alliance.
3. Elaborer un cadre de gestion du projet, en définissant la structure et le fonctionnement de l’Alliance (cahiers de charge, organes de gestion du projet, responsabilités, système de prise de décision et de pilotage du projet).

Localisation
La mission sera réalisée à distance.

Méthodologie
La méthodologie de la mission devra intégrer les éléments suivants :
• La connaissance et l’analyse de la note conceptuelle, pour pouvoir l’utiliser comme référence primordiale dans l’élaboration de la proposition de projet complète ;
• L’animation d’un atelier avec les partenaires de l’Alliance, en utilisant une approche participative et inclusive qui prend en compte les points de vue, les priorités et les expertises des différentes partenaires ;
• L’échange et la consultation avec l’organisation cheffe de file et avec les autres partenaires de l’Alliance ; et
• La compréhension des différents atouts, des aspects à renforcer, des relations, des besoins et des préférences des partenaires afin d’élaborer une structure et des mécanismes de gestion de projet efficaces, participatifs et performants.
La/le consultant/e sera accompagné/e par un/e assistant/e, basé/e à Niamey (Niger), où la FOAPH a son siège. L’assistant/e sera recruté/e à travers un autre appel à candidatures, avec un contrat de consultance. L’assistant/e appuiera les différentes phases du travail de la/du consultant/e et sera responsable d’assurer le lien entre la/le consultant/e et la FOAPH (par exemple, en remontant les besoins, perspectives et éléments clés définis par l’organisation cheffe de file).
Éthique
La mission de consultance devra prendre en considération ces recommandations :
• Se conformer aux politiques internes sur l’utilisation des données, la lutte contre la fraude et la protection de l’enfance ;
• Garantir la sécurité des participants, des partenaires et des équipes
• Assurer une approche centrée sur la personne/ la communauté
• Obtenir le consentement libre et éclairé si des photos, des données personnelles, ou des citations sont utilisées
• Fournir soigneusement des références complètes aux sources externes utilisées
• Assurer la sécurité des données personnelles et sensibles tout au long de l’activité
• Planifier et garantir l’utilisation et le partage des informations
• Veiller à ce que les résultats finaux ne soient jamais utilisés à des fins commerciales ;

Présentation de la mission et du/de la consultant/e
Calendrier
Il est envisagé un démarrage de la mission en aout 2020. La proposition de projet doit être soumise au bailleur (Partenariat Mondial pour l’Education) avant le 30 Septembre 2020.
Nombre indicatif de jours de mission : 9 jours
Un chronogramme détaillé sera présenté par le/la consultant/e après concertation avec la FOAPH.

Livrable  : voir document de l’appel

Mécanismes de communication et de suivi entre le/a consultant/e et la FOAPH
La mission sera suivie par le responsable des projets de la FOAPH, basé à Niamey, qui agira en tant que point focal. Des interactions fréquentes se tiendront également avec un/e représentante de chaque organisation partenaire (FAWE, HI et ANCEFA).

Profil recherché
Obligatoire
• Diplôme minimum : Master sciences de l’éducation, sociologie ou sciences sociales et politiques, ou dans un domaine connexe
• Expérience établie et reconnue dans l’élaboration de propositions de projet
• Connaissance du milieu du développement/ humanitaire
• Capacité démontrée d’analyse, de synthèse et de rédaction
• Expérience dans le domaine du handicap et du genre
• Compréhension du cycle du projet et des systèmes de gestion de projets complexes
• Expérience de travail avec/au sein de partenariats
• Connaissance des langues de travail (écrites et orales) : Français et Anglais
Souhaité
• Une bonne connaissance du contexte culturel des zones d’interventions serait un atout important
• Expérience préalable avec le Partenariat Mondial pour l’Education

Composition des offres
Les offres doivent être en français et inclure les éléments suivants :
• Un curriculum vitae (formation, expérience dans les domaines mentionnés ci-dessus, listes de publications clés)
• Des références
• Une lettre de motivation
• Une photocopie de la pièce d’identité
• Une attestation de régularité fiscale
• Une proposition financière en TTC en USD, si différent du budget prévu dans ces Termes de Référence.
Dépôt des offres
Le dossier de candidature complet doit être envoyé par courrier électronique à : foaph.wafod@gmail.com
Les emails doivent avoir pour objet : Consultance Education Out Loud
La date limite de dépôt de candidature est fixée au 5 août 2020 à 18h (GMT)

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité