fr

fr

Activités

Activité ludo-récréative : " Tout ensemble", pour ensemble lever les barrières

En prélude à la célébration de l'édition 2019 de la journée internationale des personnes handicapées, instituée le 3 décembre de chaque année, le projet festival inclusif a initié une activité ludo-récréative le 06 décembre dernier. Cette activité s'est déroulée dans l'enceinte de l'union nationale des aveugles du Niger (UNAN) sous le thème: Faisons tout ensemble pour une société inclusive et sans discrimination.

Avec pour objectif de promouvoir l’inclusion, notamment au niveau de l’éducation et de contribuer à la lutte contre la discrimination à l’égard des personnes handicapées et la stigmatisation dont elles sont victimes. De prime abord, la coordinatrice du projet Mme Zabeirou Rahinatou Moussa Souna a décliné en termes clairs le pourquoi de cette rencontre. << La cérémonie d’aujourd’hui est une suite logique des activités initiées dans le cadre du projet voice. Un projet mis en place et piloté par le consortium de trois partenaires à savoir ONG ODI Niger, ONG Murnan Yara et l’Union Nationale des Aveugles du Niger (UNAN) grâce au soutien financier de Voice, pour une période de 24 mois, avec comme zones d’intervention : Maradi, Zinder, Tillabéri et Niamey. Ce festival entend donc contribuer à la réduction des pratiques discriminatoires faites aux personnes handicapées dont les enfants>>.
Raison indéniable pour la quelle cette activité ludo-récréative a réuni autour des élèves de l’école Soli Abdourahamane les élèves d’autres établissements. Une initiative ayant permis de réunir au total dix (10) écoles en vue de créer un brassage fort entre les enfants handicapés et les enfants non handicapés. Le thème central étant la levée des barrières, chaque école a presté sur les inconvénients de la discrimination et la nécessité d’inclure les personnes handicapées au développement social. Ainsi, l’assistance a été émerveillé par les chants, les sketches et les poèmes promouvant l’égalité et l’acceptation de l’autre. Au terme de l’activité les participants n’ont pas caché leurs impressions. <<Ce genre d’activités sont à pérenniser. En effet, elles sont des occasions pour montrer aux enfants qu’il n’y a pas de différence entre. A travers ce genre de cadres, il ya beaucoup de sensibilisations qui interpellent les parents, les encadreurs, les partenaires et même l’Etat. Donc, c’est une bonne chose>> a souligné M. Boubacar A. Oumarou, parent d’élèves.
Rappelons que l’article 7 de la Convention relative aux droits des personnes handicapées préconise que toutes les mesures nécessaires pour garantir aux enfants handicapés la pleine jouissance de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales, sur la base de l’égalité avec les autres enfants soient prises. Aussi, la même convention précise en son article 5 que
toutes les personnes sont égales devant la loi et bénéficient de la même protection. De ce fait, toutes les pratiques discriminatoires fondées sur le handicap sont à interdire.

Bissoundi Zeinabou pour la FNPH

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité