fr

fr

Actualités

A la découverte de l’autisme, aujourd’hui appelé Troubles du Spectre Autistique (TSA) : Qu’est-ce que c’est ?

L’autisme est un trouble sévère et précoce du développement de l’enfant apparaissant avant l’âge de trois ans. Il est caractérisé par un isolement, une perturbation des interactions sociales, des troubles du langage, de la communication non verbale et des activités stéréotypées avec restriction des intérêts. Bref, c’est un trouble de développement humain, caractérisé par des difficultés de l’apprentissage social et de la communication avec des comportements stéréotypés et répétitifs.

L’autisme n’est plus considéré comme une affection psychologique, il correspond à une véritable pathologie neuro-développementale liée à des anomalies du développement du système nerveux central. Il passe souvent inaperçu dans la petite enfance, c’est généralement avec l’entrée en société (crèche, école, garderie) que les manifestations sont flagrantes, par les difficultés d’interaction sociale, problèmes de communication verbale et non verbale, et comportement répétitifs ou centres d’intérêts restreints, voire obsessionnels. Ces comportements ont des répercutions qui vont du stade bénin au stade handicapant. L’autisme se caractérise essentiellement par une interaction sociale déficiente.

Quelles sont les causes de l’autisme ?

Entre autres causes de l’autisme, on peut citer : l’exposition fréquente aux produits chimiques, le mauvais traitement des maladies vénériennes (infections sexuellement transmissibles), l’usage abusif des contraceptifs, etc.

Quels les signes annonciateurs ?

Les manifestations de l’autisme peuvent varier d’un enfant à l’autre et chez un même enfant dans le temps. Les parents sont généralement les premiers à déceler les symptômes de l’autisme chez leur enfant. Déjà au stade de nourrisson, un bébé atteint d’autisme peut ne pas réagir aux autres, ou se concentrer très attentivement sur un centre d’intérêt à l’exclusion des autres pendant de très longues périodes (retard de sourire, absence de contact visuel, ne répond pas à son prénom, reste évasif, l’agressivité, l’hyperactivité, l’insomnie, l’indigestion, l’automutilation). Un enfant autiste peut sembler se développer normalement pour se replier ensuite et devenir indifférent à tout contact social. De nombreux enfants autistes affichent une sensibilité réduite à la douleur, mais sont anormalement sensibles aux sensations comme le son, le toucher ou d’autres stimulations sensorielles. Ces sensibilités inhabituelles peuvent se traduire par des symptômes comportementaux comme une résistance au fait d’être câliné ou pris dans les bras.

Quel traitement pour les personnes autistes ?

Les TSA (Troubles du Spectre Autistique) ne se guérissent pas. Pour beaucoup d’enfants, les symptômes s’améliorent avec le traitement et l’âge. En grandissant, certains enfants atteints d’autisme finissent par mener une vie normale ou quasi-normale. Les thérapies et les interventions comportementales peuvent cibler des symptômes spécifiques et apporter des améliorations considérables. Ainsi, un traitement par le biomédical, l’homéopathie et la naturopathie qui est un ensemble de méthode de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens naturels et biologiques est conseillé. Pour finir, il est important de souligner que le meilleur accompagnement des personnes autistes et voir toute personne handicapée reste l’amour de leurs parents et leur acceptation par la société.

Brice P’tanam P. BANDO, Point Focal PROADIPH/TOGO

Recherche sur


Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail l'actualité